8 septembre 2020 0

Réseaux sociaux : les “heureux rescapés” de la Covid19 ? 

Il n’est plus à prouver à quel point les réseaux sociaux font partis de notre vie... Fréquentés par des utilisateurs estimés entre 16 à 64 ans, senior, baby-boomers, Generation X / Y ou encore Z 😊, toutes les générations confondues ont adopté ce nouveau support de communication et d’information.  

Une étude menée sur 575 000 utilisateurs d'internet par Global Web Index a affirmé que les internautes du monde entier ont passé 2 heures et 23 minutes par jour sur les réseaux sociaux l'année dernière. Ces moyennes sont légèrement inférieures en France et dans les autres pays développés.  

En 2020, le confinement entrainé par la pandémie Covid-19 n’a fait qu’augmenter l’utilisation des médias sociaux dans le quotidien de chacun. Les internautes s’en servent pour garder contact avec leurs proches à travers les différentes plateformes (tchat, appel audio, salon en Visio, etc.). Mais également pour s’informer des actualités et pour faire passer le temps en consultant différents types de contenus (photos, vidéos, podcasts, etc.). 


Pandémie et shopping en ligne : quelles conséquences ?

 

Cette pandémie a aussi engendré la fermeture des commerces dits non essentiels (magasin de vêtements, de jouets, d’électronique, etc.) lors de notre confinement, voire définitive suite à la faillite malheureuse de certaines entreprises... Face à cela, les consommateurs n’ont pas eu d’autre choix que de se tourner vers le marché digital.  

Cette année, environ 1,7 million de personnes sont devenues des cyber-acheteurs afin de pouvoir se procurer les produits de seconde nécessité à travers les différents canaux digitaux. Aujourd'hui il ne s’agit plus simplement de faire des achats en ligne via des sites e-commerce. La possibilité de le faire à travers les réseaux sociaux existe déjà, mais c’est vue amplifiée avec le confinement avec des approches et une économie toujours plus adaptée à ce media.  

L’optimisation de son référencement par le biais des médias sociaux est une voix que toute entreprise doit à présent explorer.  


E-reputation : SEO et présence sur les réseaux sociaux avant tout ? 

 

Presque toutes les sociétés qui possèdent un site web e-commerce cherche à optimiser le SEO (Search Engine Optimization) de leur page pour gagner en visibilité auprès des internautes. Cette manœuvre leur permet de mettre toutes les chances de leurs côtés pour apparaitre à la meilleure position possible sur les pages de résultats des moteurs de recherche. D'autres optent aussi pour l’achat des espaces publicitaires sur ses pages des résultats (Google Ads, etc.).  

Pour aller plus loin dans cette visibilité, les entreprises exploitent actuellement les réseaux sociaux, ce qui leur accorde non seulement plus d’horizons pour gagner en réputation, mais leur permettent aussi d’atteindre le maximum de personnes.  

En France, plus de 58% de la population sont des personnes actives sur les médias sociaux (Facebook, Facebook Messenger, YouTube et Instagram, etc.) Pour une marque présente sur les réseaux, ses utilisateurs peuvent devenir leurs prochains clients. Avoir une page sur Facebook, Instagram ou Twitter permet facilement aux internautes d’accéder à votre site internet via à des postes que vous faites ou des articles que vous partagez. Un trafic est directement généré vers le site ce qui attribue beaucoup plus de visibilité.  



La révolution de l’e-commerce sur les réseaux sociaux   

Mais ce n’est pas l’unique avantage ! Aujourd'hui il est possible de faire les achats directement sur les réseaux ! 


Marketplace de Facebook est apparu en 2017 ! Cette fonctionnalité a attiré l’attention des actifs, mais aussi des commerçants. Elle est très vite entrée en concurrence avec le site de vente entre particuliers (le bon coin, paru vendu, etc.) Non seulement elle contribue à la facilité d’échange entre vendeur et acheteur, mais elle fournit également de la transparence, car chacun peut voir le profil de tout le monde. Sur Marketplace, les commerçants peuvent facilement créer un page entreprise et mettre en ligne leurs produits pour être facilement contactés par des acheteurs potentiels. Sur chaque article, le commerçant devra alors ajouter une photo, une description et le prix. Ses produits mis en vente ne peuvent être que des biens matériels uniquement. Pour effectuer le paiement, le client sera redirigé sur le site e-commerce de l’article. Ou alors, il sera invité à entrer en contact par message avec le vendeur pour effectuer une négociation. Tout dépendra des configurations établies par ce dernier lors de la création de sa boutique. 

Instagram Checkout entre en scène... 

 

Le 19 mars 2019, Instagram a sorti une nouvelle fonctionnalité qui permet aux internautes d’y faire directement des achats. Cette filiale de Facebook n’est plus seulement une plateforme dédiée au partage de photos et de vidéo avec des filtres drôles et tendances...  


“Instagram checkout” est une véritable boutique en ligne ! Contrairement à “Instagram shopping” qui redirige les internautes sur les sites e-commerce pour acheter, avec Instagram checkout, tout achat peut se faire directement sur l’application. Un grand avantage pour les utilisateurs, car pour effectuer un achat, 2-3 clics directement dans l’application suffisent ! Cette fonctionnalité donne aussi la possibilité au commerçant qui n’ont pas encore de boutique e-commerce de vendre en ligne via l’application.  

Cette année, Instagram compte 1,082 milliard d’utilisateurs mensuels à son actif, ce qui se présente comme un grand nombre de cibles potentiel pour les marques. Un produit best-seller sur Instagram checkout sera aussitôt promu par Instagram. Ainsi, il sera exposé à beaucoup plus de personnes à travers les stories et dans les feednews. 

À travers tout cela, nous constatons que faire ses achats depuis n'importe quelle plateforme, directement là où le consommateur est, sera l'avenir ! Un commerçant ou une entreprise peut doit donc se préparer à ce changement d’usage, avec l’aide d'un prestataire expert afin de garantir une expérience client mémorable (gestion de réclamation, service client tchat et appel, fidélisation, etc.) ! 

Chez Eufonie Centre de contact, nous maitrisons les différents supports pour accompagner vos clients de manière omnicanale (messenger, tchat, whatsapp, email, téléphone, etc.). Non-seulement nous fournissons une disponibilité 24/7, mais nous assurons aussi les activités multilingues (Français, Anglais, Espagnol, Italien, Allemand). 

Découvrez plus de détails sur nos 4 pôles d’activités (Call center, E-relation client, Modération, BPO) et n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Eufo’news

Tags

    Laisser un commentaire